Perruche ondulée

Forum dédié au bien-être des perruches ondulées : cage, alimentation, sexe, age, apprivoisement, reproduction ...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Bienvenue sur le forum Invité

Un problème, une question ? Le SOMMAIRE regorge d'informations !

Partagez | 
 

 Couinement et gêne respiratoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jahus
Membre
Membre
avatar

Inscription : 15/10/2015
Messages : 106
Masculin Age : 28
Nombre d'oiseaux : 3
Ville et Pays : Kabylie

MessageSujet: Couinement et gêne respiratoire   Jeu 15 Juin 2017 - 11:31

Bonjour,

Cela fait plus d'un an que je n'étais pas passé sur ce forum ; j'espère sincèrement que tout le monde va bien.
Après avoir perdu deux de mes quatre perruches, je ne me sentais plus le cœur à parler oiseaux ; je m'excuse donc par la même de mon absence.

Il y a deux mois, mon père a ramené une perruche (femelle) ; elle était déjà bien ébouriffée, refusait de se nourrir, ni de se nettoyer – ses fientes restaient collées sous sa queue et ça m'inquiétait. D'ailleurs, elle ne bougeait pas du tout. Alors j'ai cru bon de la joindre aux autres ; rien qu'à leur vue, elle a mangé, s'est nettoyée et semblait revivre. Elle s'entendait tellement avec le mâle le plus âgé qu'elle passait tout son temps avec lui et dormait collée à lui (le deuxième mâle la fuyait ; il est du genre solitaire).

Après les avoir fait dormir dans ma chambre, j'ai remarqué qu'elle couinait en dormant (sa respiration était bruyante) et que par moments, elle semblait se racler la gorge (ou plutôt les voies respiratoires) ; c'était parfois suivi d'éternuements. Ça ressemble aussi au bruit qu'ils font lorsque de la nourriture, qu'ils régurgitent, leur reste coincée. Elle faisait cela assez souvent, parfois toutes les 20 ou 30 secondes, surtout au moment de se coucher, et parfois au milieu de la nuit et au réveil. Lorsqu'elle couine, le couinement est régulier et dure plusieurs minutes, voire des heures (difficile à dire avec précision mais parfois, en me réveillant la nuit, je la trouve en train de couiner).

Ça m'a beaucoup affecté psychologiquement car je sentais qu'elle souffrait. J'avais pensé à une malformation pour expliquer sa gêne respiratoire, mais pas une fois à une maladie. Je suis conscient que je n'ai pas respecté la période de quarantaine qu'il fallait lui faire passer avant de la joindre aux autres. Deux ou trois semaines plus tard, elle a commencé à paraitre très faible ; elle passait beaucoup de temps à (essayer) de manger et à faire la sieste – bien sûr, les couinements n'ont jamais cessé et le raclement non plus.
Lorsqu'elle est morte, il y a deux semaines, je m'étais senti presque soulagé. J'ai nettoyé la cage et désinfecté tous les ustensiles qu'ils utilisent avant d'y remettre les deux mâles.

Mais voilà, il y a 3 jours, son "compagnon", qui vit ici depuis une année et demi, a commencé à faire le même bruit de raclement, suivi d'éternuements ; quand je l'ai entendu la première fois, je m'en suis senti effondré. Il le fait avant de dormir, au réveil, très rarement et il ne couine pas. Alors je suppose que le mal de la défunte l'a contaminé et que ce n'est qu'une question de temps avant que ça ne prenne de l'ampleur. Il est très dynamique, chante et s'alimente normalement (d'ailleurs, il ne m'est jamais été donné de voir une perruche aussi bruyante et énergique). Après 3 nuits avec la peur que ça s'aggrave ou que ça contamine le deuxième, le temps est venu de les séparer. Il était assez étonnée, ce matin au réveil, en découvrant que son ami n'était plus dans la cage, mais apparemment, la séparation se passe bien. Reste que j'ai peur que ça l'affecte et le stresse, et que ça aggrave sa situation. Était-ce la bonne chose à faire ?

Hier, je l'ai pesé ; 34 g. Et il a pris sa douche.

Il n'y a pas de vétérinaire aviaire près de chez moi, ni plus loin, d'ailleurs. Vos conseils sont les bienvenus.
Y a-t-il un traitement que je peux lui administrer ? Avez-vous déjà vécu un cas similaire ? De quelle maladie pourrait-il s'agir ? Y a-t-il un régime particulier que je pourrais lui offrir afin qu'il s'en sorte ?

Je m'excuse pour le long texte et vous remercie de votre écoute.
Revenir en haut Aller en bas
https://about.me/jahus
ashcan
Membre
Membre
avatar

Inscription : 20/10/2006
Messages : 2573
Féminin Age : 31
Nombre d'oiseaux : 6
Ville et Pays : corbas, lyon, france

MessageSujet: Re: Couinement et gêne respiratoire   Jeu 15 Juin 2017 - 16:27

Difficile à dire, le problème pourrait avoir plusieurs origines. Dans quel pays te situe tu? Grâce à cela, nous pourrons peut être t'aiguiller vers des pistes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.oiseaux-mania.com/
Jahus
Membre
Membre
avatar

Inscription : 15/10/2015
Messages : 106
Masculin Age : 28
Nombre d'oiseaux : 3
Ville et Pays : Kabylie

MessageSujet: Re: Couinement et gêne respiratoire   Jeu 15 Juin 2017 - 17:06

ashcan a écrit:
Dans quel pays te situe tu?

En Kabylie (Algérie). Merci.
Revenir en haut Aller en bas
https://about.me/jahus
Katiastrof
Administratrice
Administratrice
avatar

Inscription : 04/11/2012
Messages : 15177
Féminin Age : 28
Nombre d'oiseaux : 4
Ville et Pays : France

MessageSujet: Re: Couinement et gêne respiratoire   Ven 16 Juin 2017 - 12:59

Tiens Jahus, ça fait un bail effectivement ! Perso tout va bien Smile

Ton triste témoignage prouve bien que la quarantaine a toute son importance ... J'espère que tu trouveras une solution, moi pour le coup je ne vois pas trop quoi te dire.
Revenir en haut Aller en bas
Jahus
Membre
Membre
avatar

Inscription : 15/10/2015
Messages : 106
Masculin Age : 28
Nombre d'oiseaux : 3
Ville et Pays : Kabylie

MessageSujet: Re: Couinement et gêne respiratoire   Sam 17 Juin 2017 - 17:11

Katia a écrit:
Tiens Jahus, ça fait un bail effectivement ! Perso tout va bien Smile

Très ravi de l'entendre.

Katia a écrit:
Ton triste témoignage prouve bien que la quarantaine a toute son importance...

Effectivement, la quarantaine doit être systématique et on ne cesse de le dire aux autres ; grosse bêtise de ma part.

Voici Laurelin, il éternue toujours et hier soir, j'ai entendu qu'il "sifflait" parfois en respirant.
J'ai réussi à prendre une vidéo qui montre la façon dont il essaie de dégager ses voies respiratoires :



(Augmenter le volume pour entendre.)

Actuellement, il est toujours isolé. Quand il respire, sa queue bouge au rythme de sa respiration, et on sent bien qu'il a de la peine.
Revenir en haut Aller en bas
https://about.me/jahus
sand L
Modérateur
Modérateur
avatar

Inscription : 31/01/2015
Messages : 4360
Féminin Age : 44
Nombre d'oiseaux : 4
Ville et Pays : macon france

MessageSujet: Re: Couinement et gêne respiratoire   Sam 17 Juin 2017 - 22:40

Bonjour Jahus ..
difficile pour moi de te donner un conseil pertinent .
J'ai eu ce problème avec plusieurs de mes oiseaux (enfin 2) . Mon véto m'avait parlé d'une bactérie qui avait touché les sacs aériens et quand j'étais allée le voir la 2è fois il pensait un peu que ma tribu était touchée ... mais cela n'a pas duré et les autres n'ont pas été touchées . Aujourd'hui c'est fini. cela fait plus d'un an et demi ..

_________________
Sandrine
Revenir en haut Aller en bas
Katiastrof
Administratrice
Administratrice
avatar

Inscription : 04/11/2012
Messages : 15177
Féminin Age : 28
Nombre d'oiseaux : 4
Ville et Pays : France

MessageSujet: Re: Couinement et gêne respiratoire   Dim 18 Juin 2017 - 15:54

Très mignon son prénom !
J'espère que tu sauras trouver un véto capable de le soigner ... Bien que je sache qu'il est difficile d'en trouver dans ton pays !
Revenir en haut Aller en bas
ashcan
Membre
Membre
avatar

Inscription : 20/10/2006
Messages : 2573
Féminin Age : 31
Nombre d'oiseaux : 6
Ville et Pays : corbas, lyon, france

MessageSujet: Re: Couinement et gêne respiratoire   Lun 19 Juin 2017 - 9:44

Pauvre perruche, ça pourrait aussi bien être des mites des sacs aériens comme une attaque fongique ou encore une pneumopathie virale.... Sans véto difficile à dire et surtout à soigner.

As tu possibilité de te procurer des produits d'homéopathie comme des huiles essentielles ou encore des antiparasites pour oiseaux à base pyrèthre comme le Pyrevol?

Un véto normal pourrait t'aider à trouver ça/
- L'huile essentielle d'eucalyptus pourrait faciliter la respiration et dégager les voies respiratoires en cas de virus, en attendant que le système immunitaire de ton oiseau fasse le reste.
- L'huile essentielle d'arbre à thé ou de lemon grass pourraient aider contre une possible attaque fongique.
- Le pyrèthre lui pourrait éliminer la piste des acariens respiratoires.

Certains véto chiens et chats connaissent un peu les oiseaux parce qu'ils en ont ou en ont eu, passe leur un petit coup de fil et pose leur la question, ce sera toujours mieux que rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.oiseaux-mania.com/
Jahus
Membre
Membre
avatar

Inscription : 15/10/2015
Messages : 106
Masculin Age : 28
Nombre d'oiseaux : 3
Ville et Pays : Kabylie

MessageSujet: Re: Couinement et gêne respiratoire   Jeu 29 Juin 2017 - 11:55

Bonjour et merci de vos réponses.

Ces derniers temps, j'ai été très occupé mais j'ai réussi à trouver un « soigneur », assez loin mais il m'a donné deux produits :

* Pulmotil AC (8 goûtes dans 50 mL d'eau à changer tous les 2 jours, durant 12 jours)
Apparemment, c'est un antibiotique large spectre ; le soigneur m'a dit qu'il traitait les infections respiratoires et la bronchite.
* Ivermectine 1% (Une goûte dans le cou toutes les 2 semaines)
Anti-poux et anti-gale, anti-acariens.

Une semaine après, il semblait aller assez bien et ne faisait presque plus de bruit la nuit (uniquement avant de dormir et très peu). D'ailleurs, il a été difficile de garder les deux perruches séparées. Puis, il y a 4 jours, la deuxième a commencé à faire un bruit de raclement alors j'ai directement commencé à lui administrer le même traitement.

Mais voilà, depuis hier, Laurelin semble essayer de manger mais n'avale pas. Il passe beaucoup de temps sur les mangeoires ou à chercher des graines sur le sol, mais je pense qu'il ne les mange pas. Ce matin, il était bouffi et m'a laissé le prendre sans fuir ; généralement, c'est très mauvais signe. Je l'ai pesé et au lieu des 34 g qu'il avait avant le début de ce calvaire, il en pèse maintenant 24 g. Il est aussi sûr qu'il pesait plus, il y a 3 jours, car je l'ai pris dans ma main et il avait encore quelque chose sur les os... là, il est cadavérique et ne s'est pas nourri depuis le réveil (il ne fiente pas non plus). Là, je désespère entièrement.

Ashcan a écrit:
As tu possibilité de te procurer des produits d'homéopathie comme des huiles essentielles ou encore des antiparasites pour oiseaux à base pyrèthre comme le Pyrevol?

Je vais essayer de trouver de l'huile essentielle d'eucalyptus, aujourd'hui.

sand L a écrit:
J'ai eu ce problème avec plusieurs de mes oiseaux (enfin 2)...

Peux-tu me dire si les oiseaux touchés s'en sont sortis ?

Encore merci à tous de votre écoute et de votre soutien.
Revenir en haut Aller en bas
https://about.me/jahus
sand L
Modérateur
Modérateur
avatar

Inscription : 31/01/2015
Messages : 4360
Féminin Age : 44
Nombre d'oiseaux : 4
Ville et Pays : macon france

MessageSujet: Re: Couinement et gêne respiratoire   Jeu 29 Juin 2017 - 21:37

Bonjour Jahus ..
non je suis navrée , je ne te donne pas une bonne nouvelle. mes 2 oiseaux n'ont pas survécu .. une femelle Chouchou et mon mâle chéri Loulou que je regrette encore tant..
J'avais vu mon véto qui m'avait prescrit homéopathie en traitement de fond + un autre truc dans l'eau de boisson , mais surtout antibiotique . Cela n' a pas permis de les guérir . mais comme dit Ashcan l'infection peut être de cause multiple ; moi mon véto (pas aviaire mais qui s'y connait car en a chez lui) m'a parlé d'infection des sacs sans préciser

_________________
Sandrine
Revenir en haut Aller en bas
Jahus
Membre
Membre
avatar

Inscription : 15/10/2015
Messages : 106
Masculin Age : 28
Nombre d'oiseaux : 3
Ville et Pays : Kabylie

MessageSujet: Re: Couinement et gêne respiratoire   Jeu 29 Juin 2017 - 22:29

Merci beaucoup, Sand L. Et désolé pour tes deux pious ; c'était prévisible d'après ton dernier message mais je crois que je cherchais un peu d'espoir.

Trop affaibli, il n'a plus rien mangé et n'a finalement pas survécu. Au moins, il ne souffre plus.

Tout ça nous rappelle que la quarantaine est indispensable lorsque l'on ramène un nouvel oiseau.

Merci à tous, encore une fois, de votre soutien.
Revenir en haut Aller en bas
https://about.me/jahus
Katiastrof
Administratrice
Administratrice
avatar

Inscription : 04/11/2012
Messages : 15177
Féminin Age : 28
Nombre d'oiseaux : 4
Ville et Pays : France

MessageSujet: Re: Couinement et gêne respiratoire   Jeu 29 Juin 2017 - 22:39

Courage à toi Ja ...
Revenir en haut Aller en bas
Jahus
Membre
Membre
avatar

Inscription : 15/10/2015
Messages : 106
Masculin Age : 28
Nombre d'oiseaux : 3
Ville et Pays : Kabylie

MessageSujet: Re: Couinement et gêne respiratoire   Jeu 31 Aoû 2017 - 16:04

Salut tout le monde. Deux mois après la mort de Laurelin, je vous apporte une mise à jour et des nouvelles de l'autre.

Pichu, le petit dernier, avait développé la même maladie ; je l'ai traité avec le même antibiotique que Laurelin, mais il s'affaiblissait de jour en jour. Même quand il montrait des signes de rétablissement, il était encore affaibli et la maladie en profitait pour revenir.
Ça a duré 15 jours ; 15 jours à prendre son poids, à m'assurer qu'il buvait l'eau contenant son antibiotique, à partager sa douleur la nuit et à m'attendre au pire. Au dernier jour de son antibiotique, il était totalement affaibli et passait son temps à somnoler ou à dormir, avec la respiration très difficile.
Mais voilà, nous avons trouvé un médicament censé libérer ses voies respiratoires : il vient sous forme de comprimés jaunes, à mettre dans l'eau. Trois jours plus tard, il a commencé à donner des signes de rétablissement et a recommencé à chanter. Après une semaine, il était totalement remis. Je pense que vous tous comprenez et partagez mon soulagement.

J'ai alors attendu une quarantaine de jours pour m'assurer que tout allait bien, et avant d'acquérir de nouvelles perruches.

Merci à tous de votre soutien et de vos encouragements.
Revenir en haut Aller en bas
https://about.me/jahus
Katiastrof
Administratrice
Administratrice
avatar

Inscription : 04/11/2012
Messages : 15177
Féminin Age : 28
Nombre d'oiseaux : 4
Ville et Pays : France

MessageSujet: Re: Couinement et gêne respiratoire   Jeu 31 Aoû 2017 - 21:03

Salut Jah !
Pour l'administration de l'antibio, je pense qu'il aurait été/serait préférable de la faire à même le bec. C'est en tout cas cool qu'il se soit retapé de la sorte, ouah !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Couinement et gêne respiratoire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Couinement et gêne respiratoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Couinement dans mes oreilles
» tortue qui couine??
» sifflement respiratoire
» Problème Respiratoire …
» Problème respiratoire :-(

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perruche ondulée :: Santé :: Maladies: Vos questions-
Sauter vers: